Modèle 2010 – Production de rapports


Production de rapports et vidéo du logiciel D-CAPP

Le détecteur peut stocker les données de 10 inspections complètes, avec l’éventail complet de renseignements, y compris la date et l’heure, pour un maximum de 100 emplacements.

A tout point d’une inspection, l’opérateur peut extraire une série de rapports présentés sous forme graphique sur l’écran du détecteur (Figure 1 et Figure 2) montrant la force du signal, l’atténuation, la profondeur de conduite, les coordonnées de l’emplacement et une conductivité approximative du revêtement par rapport à la distance.

  





Figure 1 - Ecran normal du mode «Search» (Recherche) 
   

 

Données en tout point d’inspection
Couverture/Profondeur/Courant
 

Graphe d’atténuation
2 défauts d'enveloppe dans cette section

Graphe de courant
Les 2 défauts sont indiqués

Graphe de couverture
Variations de la profondeur de couverture

Graphe de profondeur
Jusqu’au centre de la conduite

Graphe de position

 


Figure 2 – Ecrans du détecteur pendant une inspection typique
Les rapports de la journée stockés dans l’ordinateur peuvent simplement être transférés à un autre ordinateur pour être archivés et/ou imprimés directement sous forme de tableaux (Figure 3) ou encore, à l’aide du logiciel de , sous forme de présentation graphique.

(voir Figures 4 à 7)

 

Figure 3 –
Rapport «tableau» imprimé

 

 

 


Figure 4 - Présentation graphique du logiciel

Dynalog fournit le programme en standard.

Le programme permet à un détecteur de télécharger toutes les données d’inspection dans le PC et de produire un rapport, avec graphes, automatiquement.

Le détecteur
est relié au PC par un lien RS232. Les données sont téléchargées en utilisant le dispositif PRINT (impression).

En utilisant le «panneau avant» qui apparaît à l’écran, plusieurs fonctions peuvent être sélectionnées :

Lancement de la procédure entièrement automatique de téléchargement et formatage. Un rapport est produit automatiquement, avec graphes de PROFONDEUR, COURANT et ATTENUATION. En présence de données GPS, un graphe de position de chaque point d’inspection est produit, exprimé en décalages en mètres par rapport au point de départ de l’inspection.

Rappel et affichage d’ « anciens » fichiers pour DOS au nouveau format.

Manipulation des données sources pour les corrections, avec fonction de reformatage.

Ajout de données réseau telles que les points de référence, caractéristiques et points de PC, par ex. points adjacents à des arbres, routes, pylônes, etc. pour lesquels un vaste éventail de symboles est prévu dans l’écran du détecteur.

Les figures 4 à 7 sont des exemples de rapports imprimés typiques.


Figure 5
 
Figure 6


Figure 7